LA PRÉVENTION DES IST DONT LE VIH ET DES HéPATITES AUPRÈS DES PERSONNES LGBT EN CONTEXTE AFRO-CARIBÉEN.

Guide pour l’acteur de prévention

Syphilis

    Print Friendly

    Les Infections Sexuellement Transmissibles se transmettent très facilement.
    Il n’y a pas toujours de signes visibles. Pour savoir si l’on est ou non atteint d’une IST, il est important de se faire dépister.
    La plupart d’entre elles se soignent facilement mais, non traitées, elles peuvent entraîner de graves complications.
    Les IST fragilisent les muqueuses et augmentent considérablement le risque de contamination par le virus du sida.
    Inversement, si on est atteint par le virus du sida, les IST peuvent être plus graves et compliquer le traitement.

    La syphilis

    Maladie vénérienne très ancienne, elle est due à une bactérie (tréponème pâle) trouvée en quantité dans les lésions primaires et secondaires.

    Transmission

    • Pénétration vaginale
    • Pénétration anale
    • Rapports bouche-sexe
    • éventuellement bouche-bouche

    Le risque de transmission est élevé  (de l’ordre de 30% sur un seul rapport) mais le tréponème ne peut pas survivre à l’air libre et ceci explique qu’il soit transmis par contact direct uniquement.

    Signes
    possibles

    Phase primaire
    Le chancre syphilitique apparaît 20 jours en moyenne (10 à 100 jours) après le contact.

    • Aspect
      • ulcération (donc un trou) superficielle et bien limitée
      • d’un diamètre de 5 à 15 mm (donc pas très grand)
      • à base indurée (durcie)
      • indolore (c’est pourquoi il passe souvent inaperçu)

    Phase secondaire
    Environ 6 à 16 semaines après la contamination, elle dure en moyenne 1 à 2 ans et se manifeste sous la forme d’éruptions sur la peau et les muqueuses appelées « floraisons » qui durent quelques jours à quelques semaines.

    Phase tertiaire
    Devenue vraiment rarissime, elle survient vers la 3ème année (2 à 10 ans ou plus). Elle peut occasionner des troubles neurologiques, cardio-vasculaires et psychiatriques.

    dépistage / diagnostique

    Un examen clinique est pratiqué à la recherche d’un chancre, en cas de prise de risque récente (moins d’un mois), ou de lésions sur la peau ou les muqueuses.
    Le diagnostic de certitude repose sur la visualisation du tréponème à l’examen au microscope à fond noir (examen direct).
    En l’absence de signes cliniques le diagnostic repose sur la sérologie (prise de sang).

    Traitement

    Une injection de Benzathine Pénicilline G intramusculaire à libération prolongée suffit à traiter une syphilis primaire ou secondaire. On considère que les tréponèmes sont tués en 3 à 4 heures.

    Où consulter pour une IST ?

    aller voir son médecin traitant : il pourra soigner une maladie en cours, proposer un dépistage adapté, ou orienter vers un spécialiste si nécessaire
    les femmes qui sont suivies par un gynécologue peuvent l’interroger sur les IST
    les dermatologues sont également les spécialistes des IST
    dans chaque département, il existe des centres de diagnostic et de traitement des IST, dans lesquels les consultations sont gratuites (ainsi que les traitements notamment pour les personnes qui n’ont pas de couverture sociale) :

    • les CDAG (Consultations de dépistage anonyme et gratuit)
    • les CIDDIST (Centres d’information, de dépistage et de diagnostic des IST)
    • les CPEF (Centres de planification et d’éducation familiale)

    Pour localiser le centre de dépistage le plus proche :
    www.sida-info-service.org ou 0800 840 800 (anonyme, confidentiel et gratuit)

    Pour en savoir plus, consulter le document VIH/IST, dépistage – Informations et ressources pour les professionnels de santé.

    Pour aller
    plus loin

    La syphilis, par Dr Réjean Thomas
    La clinique L’Actuel

    La syphilis est une infection transmissible sexuellement causée par une bactérie appelée le tréponème pâle. Cette infection a presque disparu pendant plusieurs années, mais on constate aujourd’hui une augmentation des cas, principalement chez les hommes gais et bisexuels.

    Prévenir les ITSS, par Dr Réjean Thomas
    Clinique L’Actuel

    Les infections transmissibles sexuellement ou par le sang, ou ITSS, anciennement nommées MTS (ou MST en France), sont des infections causées par des virus ou bactéries qui se transmettent lors de relations sexuelles avec une personne infectée.

    Back To Top