LA PRÉVENTION DES IST DONT LE VIH ET DES HéPATITES AUPRÈS DES PERSONNES LGBT EN CONTEXTE AFRO-CARIBÉEN.

Guide pour l’acteur de prévention

Embrasser

    Print Friendly

    Pour être en capacité d’écouter l’usager, l’acteur de prévention doit idéalement connaître les pratiques sexuelles qu’il est susceptible d’aborder, au regard des risques potentiellement associés. Car au - delà des questions auxquelles il pourra répondre, la connaissance des pratiques, dans leur diversité, favorise le lien de confiance avec l’usager qui osera davantage aborder ses propres pratiques sans craindre de surprendre ou d’être jugé.

    Dans ce modèle, nous évaluons le risque que comporte un épisode unique de chaque pratique sexuelle. La réalité de l’activité sexuelle est souvent plus complexe que cela, car elle est rarement limitée à un seul épisode ou à une seule pratique. Elle n’est pas non plus forcément limitée à un seul partenaire à la fois. De plus, l’ordre de succession de certaines pratiques sexuelles influencera le degré de risque potentiel.

    Définition

    Rouler une pelle, rouler un patin, emballer, donner un bec.

    Un acte dans lequel la langue d’un des deux partenaires touche les lèvres, la langue, ou entre dans la bouche de l’autre.

    kiss-schema-a

    Transmission

    Les baisers, qu’ils soient profonds ou langoureux, ne comportent aucun risque, sauf à détecter la présence de sang dans la bouche de l’un des deux partenaires à la suite d’un brossage de dents, l’usage de fil dentaire ou de plaies de diverses natures.  Si du sang est échangé d’une bouche à l’autre et que la bouche de la personne qui reçoit ce sang présente des ulcères ou des lésions, ou s’il y a récession gingivale, le risque de transmission est plus élevé.
    Par conséquent, on ne peut pas considérer que le baiser soit sans aucun risque si du sang est présent dans la bouche. Il est recommandé d’attendre environ 30 minutes entre un brossage de dents (ou l’usage de soie dentaire) et une activité sexuelle.
    En revanches certaines IST comme l’herpès ou la syphilis peuvent se transmettre par la bouche. Il n’existe aucun moyen de prévenir ce risque, il convient donc de rappeler la nécessité d’effectuer un dépistage des autres IST régulièrement, en fonction de son activité sexuelle.

    bloodgame-schema-b-update2

    évaluation du risque
    de
    transmission du VIH

    kiss-risque-update
    Back To Top