LA PRÉVENTION DES IST DONT LE VIH ET DES HéPATITES AUPRÈS DES PERSONNES LGBT EN CONTEXTE AFRO-CARIBÉEN.

Guide pour l’acteur de prévention

Des pratiques sexuelles entre personnes de même sexe aujourd’hui. L’exemple des HSH au Sénégal.

    Print Friendly

    La description des HSH sénégalais, issue d’une enquête ethnographique réalisée en 2002 1, fait état d’identités et de rôles sociaux distincts, au-delà des pratiques sexuelles : « Les Ibbis sont plus enclins à adopter des maniérismes féminins, et à être moins dominateurs dans les interactions sexuelles. Bien que la société rejette formellement l’homosexualité, les Ibbis n’en bénéficient pas moins d’une grande considération dans certains milieux. Par exemple, les Ibbis peuvent souvent entretenir des relations avec des femmes dotées de pouvoir politique ou économique, et pour lesquelles ils accomplissent d’importantes cérémonies et fonctions sociales. Dans plusieurs quartiers, les Ibbis jouissent de la protection de la communauté tout entière. Les Yoos sont généralement les partenaires pénétrants, mais ne se considèrent pas eux-mêmes comme des homosexuels. Au-delà de ces larges catégories, il existe d’autres sous-catégories basées sur l’âge, le statut et le type de relation. Toutefois, l’identification à un groupe particulier ne constitue pas une indication infaillible des pratiques sexuelles d’un individu. »

    pour 250 HSH
    1ère expérience sexuelle
    15ans en moyenne

    Pour les 250 HSH interrogés, la première expérience sexuelle a eu lieu le plus souvent avec un adulte, pendant l’adolescence (15 ans en moyenne). L’adulte est le plus souvent connu de l’adolescent. Pour un tiers des hommes interrogés, il est un membre de la famille élargie.

    l’amour,
    le plaisir, et
    la contrepartie
    économique

    L’amour, le plaisir et la contrepartie économique sont les principaux motifs énoncés par les enquêtés. Pour nombre de HSH, la première expérience sexuelle tout comme les suivantes surviennent dans un contexte d’attirance émotionnelle et physique. La contrepartie économique joue également un rôle important. Les deux tiers (2/3) des enquêtés indiquent avoir reçu de l’argent dans le cadre de leur plus récente rencontre sexuelle, et 9% avaient donné de l’argent en contrepartie de rapports sexuels.

    vaste gamme
    de relations sexuelles

    Les HSH ont fait état d’une vaste gamme de relations sexuelles, allant de la relation stable et régulière avec un seul partenaire aux relations irrégulières avec plusieurs partenaires, et sans exclure la relation régulière avec un partenaire, en plus des partenaires occasionnels. La grande majorité des MSM ont eu des rapports sexuels avec des femmes. Quatre-vingt-huit pour cent (88%) signalent avoir connu des rapports vaginaux, et environ le cinquième a pratiqué des rapports anaux avec des femmes.

    Notes

    1. NIANG C.I. et al. Satisfaire aux Besoins de Santé des Hommes qui ont des Rapports Sexuels avec d’autres Hommes au Sénégal, ISE, Université Cheikh Anta Diop, CNLS, Horizons Program, 2003.
    Back To Top