LA PRÉVENTION DES IST DONT LE VIH ET DES HéPATITES AUPRÈS DES PERSONNES LGBT EN CONTEXTE AFRO-CARIBÉEN.

Guide pour l’acteur de prévention

Chlamidiae

    Print Friendly

    Les Infections Sexuellement Transmissibles se transmettent très facilement.
    Il n’y a pas toujours de signes visibles. Pour savoir si l’on est ou non atteint d’une IST, il est important de se faire dépister.
    La plupart d’entre elles se soignent facilement mais, non traitées, elles peuvent entraîner de graves complications.
    Les IST fragilisent les muqueuses et augmentent considérablement le risque de contamination par le virus du sida.
    Inversement, si on est atteint par le virus du sida, les IST peuvent être plus graves et compliquer le traitement.

    Chlamidiae

    Chlamidiose , Chlamydiae

    L’infection à Chlamydia Trachomatis est extrêmement répandue. Cependant elle est relativement peu diagnostiquée, en raison de manifestations cliniques peu fréquentes et souvent peu parlantes, surtout chez la femme (symptomatique chez seulement 6 % des femmes et 11 % des hommes). Le diagnostic est souvent tardif et survient au-delà du délai d’incubation.

    Transmission

    • Pénétration vaginale ou anale, pour les deux partenaires
    • Pas de transmission orale proprement dite, mais la bouche peut servir de relais en cas de pratiques collectives
    • Transmission mère-enfant lors de l’accouchement (occasionnant des conjonctivites et des pneumopathies tardives)

    symptômes éventuels

    Chez l’homme

    une urétrite, dont les symptômes sont :

    • un écoulement surtout matinal, pas très limpide
    • ± brûlures urinaires (13 à 50 % des urétrites en seraient l’origine)
    • une épididymite (inflammation du canal spermatique situé dans la partie haute du testicule)

    Chez la femme

    • des pertes
    • des douleurs du bas ventre (pelviennes)
    • ou des douleurs urinaires, avec un col utérin irrité saignant au contact

    La complication majeure chez la femme est la salpingite (inflammation d’une ou des 2 trompes utérines) dont les symptômes sont essentiellement :

    • des douleurs du bas ventre (douleurs pelviennes) qui peuvent être aiguës ou chroniques, permanentes ou intermittentes ou se limiter à une sensation désagréable ou de lourdeur localisée dans le bas ventre. Les douleurs sont généralement exacerbées par les rapports sexuels
    • une fièvre discrète
    • des pertes vaginales sales ou malodorantes

    Complications possibles

    Stérilité (homme, femme), grossesses extra-utérines

    dépistage

    • prélèvement local, à l’entrée du vagin chez la femme ou sur le col si pose d’un spéculum
    • prélèvement à l’entrée de l’urètre chez l’homme
    • ou en recueil du premier jet des urines pour l’homme.

    Le diagnostic de référence aujourd’hui repose sur la biologie moléculaire par TAAN (test d’amplification des acides nucléiques) ;

    La sérologie est inutile en dépistage.

    traitement

    Antibiothérapie.
    La personne n’est plus contaminante une semaine après la fin du traitement.
    Traitement systématique des partenaires des deux derniers mois.

    Où consulter pour une IST ?

    Il existe plusieurs possibilités :

    aller voir son médecin traitant : il pourra soigner une maladie en cours, proposer un dépistage adapté, ou orienter vers un spécialiste si nécessaire
    les femmes qui sont suivies par un gynécologue peuvent l’interroger sur les IST
    les dermatologues sont également les spécialistes des IST
    dans chaque département, il existe des centres de diagnostic et de traitement des IST, dans lesquels les consultations sont gratuites (ainsi que les traitements notamment pour les personnes qui n’ont pas de couverture sociale) :

    • les CDAG (Consultations de dépistage anonyme et gratuit)
    • les CIDDIST (Centres d’information, de dépistage et de diagnostic des IST)
    • les CPEF (Centres de planification et d’éducation familiale)

    Pour localiser le centre de dépistage le plus proche :
    www.sida-info-service.org ou 0800 840 800 (anonyme, confidentiel et gratuit)

    Pour en savoir plus, consulter le document VIH/IST, dépistage – Informations et ressources pour les professionnels de santé.

    Pour aller
    plus loin

    La chlamydia, par Dre Gabrielle Landry
    Clinique L’Actuel

    La chlamydia est une infection transmissible sexuellement (ITS) causée par une bactérie appelée Chlamydia trachomatis. C’est l’ITS bactérienne la plus fréquente, surtout chez les jeunes de 15 à 24 ans. Elle touche plus souvent les femmes que les hommes, et le nombre total de cas a presque triplé entre 1997 et 2011.

    Prévenir les ITSS, par Dr Réjean Thomas
    Clinique L’Actuel

    Les infections transmissibles sexuellement ou par le sang, ou ITSS, anciennement nommées MTS (ou MST en France), sont des infections causées par des virus ou bactéries qui se transmettent lors de relations sexuelles avec une personne infectée.

    Back To Top