LA PRÉVENTION DES IST DONT LE VIH ET DES HéPATITES AUPRÈS DES PERSONNES LGBT EN CONTEXTE AFRO-CARIBÉEN.

Guide pour l’acteur de prévention

BDSM

    Print Friendly

    Pour être en capacité d’écouter l’usager, l’acteur de prévention doit idéalement connaître les pratiques sexuelles qu’il est susceptible d’aborder, au regard des risques potentiellement associés. Car au - delà des questions auxquelles il pourra répondre, la connaissance des pratiques, dans leur diversité, favorise le lien de confiance avec l’usager qui osera davantage aborder ses propres pratiques sans craindre de surprendre ou d’être jugé.

    Dans ce modèle, nous évaluons le risque que comporte un épisode unique de chaque pratique sexuelle. La réalité de l’activité sexuelle est souvent plus complexe que cela, car elle est rarement limitée à un seul épisode ou à une seule pratique. Elle n’est pas non plus forcément limitée à un seul partenaire à la fois. De plus, l’ordre de succession de certaines pratiques sexuelles influencera le degré de risque potentiel.

    Définition

    Le sigle BDSM pour Bondage, Discipline, Domination, Soumission, Sadomasochisme désigne une forme d’échange contractuel utilisant la douleur, la contrainte, l’humiliation ou la mise en scène de divers fantasmes dans un but érogène. Le BDSM fait l’objet de pratiques très variées, à susciter tant l’excitation de la personne active que de la personne passive.

    bdsm-schema-a

    Transmission

    Plusieurs activités sadomasochistes ne comportent aucun risque de transmission du VIH, comme l’utilisation d’un fouet, de chaînes, de pincettes, de poids, d’un bâillon ‘gag’, d’attaches et d’autres accessoires qui ne sont pas insérés dans le corps.
    Les principes généraux de la transmission du VIH sont les mêmes que pour les autres activités sexuelles : l’infection peut se produire lorsque du sperme infecté, des sécrétions vaginales, du sang ou du lait maternel contenant le VIH entrent en contact avec un milieu réceptif, comme la muqueuse du rectum, du pénis, du vagin ou du col utérin, ou une porte d’entrée menant au système sanguin, c’est à dire une coupure ouverte, plaie, lésion, brûlure ou éruption suintante.
    Certaines activités sadomasochistes peuvent entraîner un saignement accidentel ou intentionnel (par exemple, avec un fouet, des pinces à mamelons, des attaches, une fessée forte, le tatouage et le perçage de la peau). Lorsqu’une activité comporte une possibilité de faire saigner le partenaire, des précautions semblables à celles utilisées en milieu hospitalier devraient être appliquées. Aucun objet qui cause un saignement ne devrait être utilisé sur plus d’une personne sans être désinfecté entre les usages

    bloodgame-schema-b-update2

    évaluation du risque
    de
    transmission du VIH

    bdsm-risque
    Back To Top