LA PRÉVENTION DES IST DONT LE VIH ET DES HéPATITES AUPRÈS DES PERSONNES LGBT EN CONTEXTE AFRO-CARIBÉEN.

Guide pour l’acteur de prévention

Accessoires sexuels

    Print Friendly

    Pour être en capacité d’écouter l’usager, l’acteur de prévention doit idéalement connaître les pratiques sexuelles qu’il est susceptible d’aborder, au regard des risques potentiellement associés. Car au - delà des questions auxquelles il pourra répondre, la connaissance des pratiques, dans leur diversité, favorise le lien de confiance avec l’usager qui osera davantage aborder ses propres pratiques sans craindre de surprendre ou d’être jugé.

    Dans ce modèle, nous évaluons le risque que comporte un épisode unique de chaque pratique sexuelle. La réalité de l’activité sexuelle est souvent plus complexe que cela, car elle est rarement limitée à un seul épisode ou à une seule pratique. Elle n’est pas non plus forcément limitée à un seul partenaire à la fois. De plus, l’ordre de succession de certaines pratiques sexuelles influencera le degré de risque potentiel.

    Définition

    Sex toys (jouets sexuels), gadgets, dildos, godemichés…

    Les sex toys sont des objets utilisés pour faciliter ou stimuler son propre désir et/ou celui de son (sa) partenaire. Par extension, l’expression « sex toys » peut aussi s’appliquer aux herbes, et aux gels et lubrifiants vendus dans les sex shops en vue d’augmenter ou prolonger l’acte ou le plaisir sexuel.

    sextoy_schema-a

    Transmission

    Les accessoires sexuels de pénétration (comme le godemiché ‘dildo’, le vibrateur, les boules chinoises, le fiche cul ‘butt plug’, les boules anales) et d’autres objets insérés, peuvent causer à la muqueuse du rectum ou du vagin un traumatisme d’importance variable, selon la taille de l’accessoire inséré et la façon dont il est utilisé. Même si l’objet est correctement désinfecté et n’est pas en soi une source de VIH, le traumatisme (et l’irritation) qu’il cause peut  augmenter la possibilité de transmission lié à des activités subséquentes puisqu’il crée pour le VIH une porte d’entrée (coupures ou déchirements dans la muqueuse rectale ou vaginale) vers le sang et des cellules sensibles à l’infection à VIH.

    fist_schema-b

    L’échange de liquide organique en présence sur les sex toys participe également de l’exposition au risque à l’herpès, aux hépatites B et C, la syphilis, les chlamydiae, la blennorragie et LGV.

    sextoy-schema-b

    Réduire l’exposition au risque implique le strict respect de règles d’hygiènes relatives au nettoyage des accessoires. Le nettoyage au savon et le rinçage à l’eau sont recommandés. Par ailleurs, l’utilisation d’un préservatif et d’un lubrifiant à appliquer sur les objets en question sont vivement recommandés et ils doivent être remplacés lors d’échange d’accessoires entre différents partenaires.

    sextoy_schema-c

    évaluation du risque
    de
    transmission du VIH

    sextoy-risque
    Back To Top